5 juillet 2018 0 Commentaire

poeme 179

Rainbow !!
Toi qui a réussie à me réveiller de ma survie.Je te voudrais plus qu’assoupie au creux de notre lit. Toi qui me fait savoir ce que je n’osais appeler aimer Je te voudrais si évidement heureuse et tout simplement apaisée. Nous ne sommes que nous et il est vrai que tout cela est certainement un peu fou, mais il est de notre beau droit d’y prêter enfin une sincère foi.Je ne dors pas mais ne songe qu’à toi.A ton regard parfois perdu et toujours envoûtant à ce quotidien qui ce déroule sans tes bras, à ton corps éternellement mystérieux et déjà enivrant, à ces jours qui passent et où je ne te sais pas, à ton geste caressant comme à tes baisers envoûtants. Aux lendemains où je ne veux qu’être à toi, avec toi et pour toi.Ces mots flous ne sont ni vraie prose ni fausse poésie, juste les instruments de la lettre d’un diable qui tombe dans la nuit.

Laisser un commentaire

carabobolivar.unblog.fr |
La Coherence Incongrue |
Carassius Auratus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leslivresdejandem
| Sur les pas de Lisaya
| Mescoupsdecoeurdeguimauve